Le mental, le nouvel avantage concurrentiel?

Oct 20, 2017 | 0 commentaires

Depuis de nombreuses années la préparation physique, technique et tactique a énormément évolué. Le travail mental, par contre, n’est effectué que par quelques champions:

« À ce niveau de jeu, c’est beaucoup dans la tête. Il y a énormément d’émotion. Quand vous jouez les très grands joueurs, nous sommes tous en pleine forme, nous tapons tous très bien dans la balle. Ce sont deux ou trois points ici et là qui décident du vainqueur ». N.Djokovic

Il est évident pour tous les acteurs du monde sportif professionnel que sans un travail acharné dans les domaines physique, technique et tactique, point de résultat possible.
S’entourer des meilleurs entraineurs dans ces domaines parait être une évidence.
Dans toutes les grandes nations du sport, de grands entraineurs qu’ils soient spécialisés sur le plan technique, tactique ou physique , réalisent un travail considérable et de grande qualité.

Par contre, Il serait étonnant de croire que tel ou tel champion gagne uniquement car les entraineurs de son pays sont meilleurs que ceux d’un autre pays. Ou, comme je l’entends encore très souvent, de croire que c’est le volume d’entrainement qui va faire la différence sur les autres. Vous croyez vraiment que les « autres » s’entrainent moins?
Si c’était le cas, il est probable que les champions Russes ou Chinois seraient plus connus que Federer, Messi, Neymar ou Tiger Woods.
Faire la différence grâce à des qualités physiques, techniques, un volume d’heures d’entrainement supérieur à tous ses concurrents est devenu compliqué et illusoire. La plupart des professionnels s’entrainent bien et ont de bons entraineurs!

Mais alors comment prendre le dessus sur les adversaires?

Comme le dit Djokovic, le mental va devenir de plus en plus déterminant dans les résultats car c’est le seul aspect qui n’est pas encore travaillé par un grand nombre!

Il est effectivement évident que « l’EDGE » (terme utilisé par les joueurs de poker pour parler de l’avantage concurrentiel) des grands champions va se faire de plus en plus sur leurs capacités à utiliser le maximum de leurs potentiels dans les situations à fort enjeu.
Contrairement à ce qu’un grand nombre de sportifs pense, libérer son potentiel physique et technique lors d’une finale n’est plus vraiment une histoire de technique ou de physique. À ce stade de la compétition, ils maitrisent tous ces aspects.
Il est question de Mental:
Suis-je capable :
De taper dans la balle ou le ballon comme je le fais à l’entrainement?
De rester concentré sur mes intentions quel que soit le score?
De tenter un coup ou un geste difficile dans les moments importants?
De continuer à donner mon maximum si je suis mené?
D’avoir de la lucidité quand c’est utile et la seconde d’après l’agressivité nécessaire?
D’être tranquille et serein quand 20 000 personnes me regardent?
De garder confiance en moi quand je rate une passe, un coup droit ou que je perds un match?
D’augmenter mon niveau de jeu grâce à la pression plutôt que d’être inhibé par cette dernière?

3ème aux championnats du monde de Poker de Las Vegas, Benjamin se confie sur sa préparation.

Est-ce que Roger Federer est beaucoup plus fort techniquement que Richard Gasquet? Est-ce que Raphaël Nadal a plus de qualités physiques que Gaël Monfils? Chacun son avis.

Est-ce que Roger Federer et Raphaël Nadal sont plus forts que Gasquet et Monfils dans les grands rendez-vous? La réponse est sans appel!

Si à l’avenir vous voulez concurrencer Djokovic au tennis, le Barça au foot ou Rory Mcllroy au golf, vous devez bien entendu vous tourner vers des entraineurs qui vont vous aider à avoir une maitrise technique, tactique et une préparation physique parfaites.
Mais si vous voulez vraiment avoir une chance de gagner, vous allez devoir également travailler votre mental pour vous permettre d’exploiter tout votre potentiel dans les grands moments!

Des athlètes comme Djokovic, T.Riner (8 ans de travail mental), T.Estanguet (12 ans) et bien d’autres ont compris cela avant tout le monde.

Le sport a évolué. À l’instar du physique dans les années 80 qui a fait la différence dans le sport de haut niveau et qui est devenu incontournable et admis de tous aujourd’hui, le nouvel avantage concurrentiel ne peut-être que le travail mental des athlètes.

Pier Gauthier et José Doutre

Coachingmental.fr

 

Contactez-nous

6 + 6 =

Nos articles…

Share This