L’objectif dans tous ses états

Nov 24, 2021 | Blog Coaching Mental | 0 commentaires

L’objectif dans tous ses états

L’acceptation de l’erreur, de l’échec, est un préalable à toute démarche de progression et de développement. Vouloir ignorer ou mettre de coté ce préalable est sans doute le frein le plus puissant en matière d’objectif.

C’est en lisant un article sur un réseau social professionnel que j’ai décidé de prendre ma plume. L’auteur disait en substance : attention de ne pas se fixer des objectifs trop ambitieux, car cela crée souvent une démotivation de par l’ampleur des actions à mener sur la durée.

Ainsi, il préconise de se fixer des petits objectifs atteignables, en mettant en place des actions qui ne demandent que très peu d’efforts « c’est qu’on a plus besoin de se motiver pour les faire, plus l’effort est ridicule mieux c’est ».

La vision de l’auteur est tournée vers la réussite, comme je réussis ces petites actions simples et faciles pour moi alors je continue d’avancer « petits pas par petits pas » en contournant l’aspect motivationnel.

C’est une vision des choses que je ne partage pas, car l’acceptation de l’échec est au cœur du processus.

Beaucoup de confusions subsistent encore quant aux objectifs. L’objectif est un point de mire, une vision, un rêve d’enfant, c’est l’idée de tendre vers quelque chose. L’objectif est un moyen de parvenir à ce qui nous touche, ce qui nous tient à cœur, ce qui nous fait vibrer, ce qui nous passionne et qui répond à des valeurs qui nous sont propres. L’objectif est un outil au service de l’action, un outil de progression continue destiné à acquérir, développer, renforcer les compétences nécessaires afin d’aller chercher ce que l’on poursuit.

Or, on confond encore trop l’objectif et le résultat, comme si l objectif était binaire, simplement résumé à la réussite ou à l’échec. Avec l’idée qu’un objectif doit être absolument atteint, sinon, c’est la catastrophe.

Ce mode de pensée conduit à se fixer des objectifs simples, atteignables, à notre portée, afin de viser la réussite car seule la réussite peut nous permettre de continuer à avancer en vue de notre but. L’échec est donc proscrit car synonyme de dégradation de l’image de soi et de démotivation.

Mais alors, si vous faites des choses que vous savez faire, qui sont simples pour vous, abordables, qui ne vous demandent pas beaucoup d’efforts, quelle envie, quelle motivation va alimenter le fait de sortir de votre zone de confort pour oser développer, parfaire, des connaissances et des compétences nouvelles qui vous permettront de grandir en tant qu’Homme.

L’enfant qui marche est passé par de nombreux échecs avant de réaliser cet immense défi qu’est d’apprendre à marcher, ce sont ses échecs successifs qui lui ont permis de se corriger, de s’améliorer et donc de finir par développer la compétence marche. Car l’échec, fait partie intégrante de notre processus de développement.

Le deuxième écueil à mes yeux est la formulation de l’objectif lui-même, c’est-à-dire tout le travail qui doit être fait autour de l’objectif comme étant un moteur puissant pour la personne qui le formule.

Je lis ou entends régulièrement que les gens se démotivent car les objectifs qu’ils se fixent sont trop ambitieux et donc que l’effort à fournir est trop important. Si les gens se démotivent face à l’ampleur de la tâche, n’est-il pas de bon sens que de se demander si tout simplement l’objectif est le bon, s’il correspond à ce que souhaite réellement la personne ?

Je pense que le problème est pris à l’envers dès le départ, en désignant le caractère ambitieux de l’objectif comme étant la cause de la démotivation. Au contraire quel formidable levier de détermination et de motivation que le caractère ambitieux d’un objectif quand il correspond réellement à nos aspirations.

Combien de sportifs de haut niveau, d’entrepreneurs, d’artistes se rêvaient ainsi dès leur plus jeune âge ? Leur parcours, leur cheminement n’est fait que de petites réussites alignées les unes derrières les autres ?

Bien évidemment non.

Cédric’k Sébire de Coachingmental.fr

Nos articles…

Mais concentre toi !

Mais concentre toi !

Mais concentre toi!!!Qui n'a pas déjà entendu "concentre toi!", "je dois me mettre dans ma bulle pour me concentrer", "reste concentré jusq'au bout"..... Oui...

Share This